Découverte de Lisbonne, suite

Quelques achats

Incontournable depuis son ouverture en janvier dans le quartier de Chiado, Uma Casa Portuguesa a relancé savons, produits d’entretien, cosmétiques et objets traditionnels de marques portugaises sur le déclin, voire carrément disparues. Ses coffrets personnalisés font fureur comme présents.

Dans la grande tradition des verriers portugais, le Depósito da Marinha Grande est une caverne d’Ali Baba dédiée à la vaisselle de couleurs, où l’on trouve aussi bien des verres à 6 euros que des reproductions du XVIIIe à plus de 50 euros.

– Uma Casa Portuguesa, rua Anchieta 11, lu à sa, 10 h à 20 h, métro Chiado-Baixa.
– Depósito da Marinha Grande, deux arcades sur la même rue: rua do Sao Bento 234 et 418, lu à ve, 9 h à 13 h et 15 h à 19 h. Sa 9 h à 13 h, métro Rato.

Combler un petit creux

Pour un en-cas salé, filez au NooBai, le spot des bobos lisboètes qui y croquent un bagel au thon sur l’une de ses deux terrasses en escalier dominant le Tage.

A midi, réservez une table sur la terrasse du Confraria et goûtez au carpaccio de poulpe ou aux spécialités de lièvre et de perdrix. Excellents vins portugais au verre. Optez sinon pour une mini-excursion sur l’autre rive du Tage et prenez un bateau-bus depuis la station de Cais das Colunas (à côté de la praça do Commercio) jusqu’à Cacilhas. Longez alors les anciens docks en ruine jusqu’au Ponto Final, adorable petit resto planté au pied de la falaise, et dégustez une carte d’inspiration brésilienne.

Le soir, les fashionistas se pressent au Yasmin (quartier de Santos) pour déguster les plats cuits au wok du chef Gualberto Casaca da Silva. Autre incontournable: l’Esperança, dans le noctambule Bairro Alto.

NooBai, miradouro do Adamastor, Sta Catarina, de midi à minuit.
– Confraria, York House, rua das Janelas Verdes 32, tram 25 arrêt Santos.
– Ponto Final, cais do Ginjal 69, me à lu, 12 h 30 à 16 h et 19 h 30 à 23 h.
– Yasmin, rua da Noeda 1, lu à sa, 19 h 30 à 2 h, tram 25 arrêt Santos.
– Esperança, rua do Norte 95, métro Chiado-Baixa.

Dormir

Solar Dos Mouros

A flanc de la colline d’Alfama, sous le château Sao Jorge, 12 grandes chambres avec vue imprenable sur les toits de la ville et le Tage. Décorée de tableaux contemporains et d’art africain par le propriétaire, l’artiste Luis Lemos.
Dès 106 euros. Rua do Milagre de Santo Antonio 6.

York House

Derrière un mur rose, au sommet d’une volée de marches: la cour d’un couvent du XVIIe, oasis de paix abritant 33 chambres installées dans les anciennes cellules et meublées de façon contemporaine. Graham Green ou la famille royale du Luxembourg y sont descendus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s