Facebook pour les ados

Lola Krähenb a 17 ans. Elle étudie au collège Burier à Elne (VD).

Internet, elle l’a découvert à l’âge de 12 ans. Sa génération a pu intégrer les règles et les dangers de cet outil petit à petit. Au début de son adolescence, elle alimentait plusieurs blogs sur la plateforme skyblog, comme beaucoup de ses copains. «C’était une présentation de moi selon mes goûts, mes activités, avec quelques photos. J’avais précisé mon nom mais pas mon adresse.» Une sorte de journal en ligne, dont ses parents connaissaient l’existence. «Mais ils ne le lisaient pas!»

Lisa a désormais fermé tous ses blogs. «J’ai réalisé que ce n’était pas une bonne idée qu’ils soient accessibles à tous sur le net.» La fastidieuse pratique des «commentaires rendus» l’agaçait. «Le but était d’avoir un maximum d’annotations de nos amis. Et on devait leur rendre la pareille.» Les ados visent ainsi à prouver leur popularité et leur émancipation à leurs pairs. Quitte à livrer un certains nombre d’informations sur leur vie privée.

Un comportement que C. Bales connaît bien. Sociologue de la jeunesse, cette assistante de l’Université de Fribourg rédige une thèse sur les relations entre ados. «Tout ce qui n’est pas accessible aux parents leur paraît privé. Et le fait que ceux-ci respectent cette intimité prouve qu’il y a du privé dans ces blogs, qui sont paradoxalement à la portée de tout internaute

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s