Smoking ? No smoking ? Vaping !

Admettons que vous ayez lu mon premier article, où je vous expliquais comment et pourquoi j’avais arrêté de fumer avec une cigarette électronique, et que vous vous disiez "Hey, pourquoi pas" ou bien "Tiens, je vais montrer ça à mes potes fumeurs.".

Merci, c’est gentil.

Je vais essayer de vous expliquer ici les "erreurs" de débutant qu’on peut facilement éviter, comment ne pas reprendre le clope alors qu’on a commencé à utiliser la e-cigarette, comment, au final, faire de réelles économies par rapport au tabac et surtout, comment prendre du plaisir à vapoter.

NB : je ne juge pas le matériel ni les liquides e-cigarette, encore moins les revendeurs et les commerciaux, je fais le constat de ma propre expérience et j’en tire les leçons.

J’ai acheté un kit Ego C dans une boutique e-cigarette à 79€.

Non seulement j’ai trouvé ça très coûteux, mais en plus, au bout d’une semaine, je me suis aperçu que l’accessoire pour vapoter fourni dans le kit n’était pas très performant.

J’ai acheté deux "clearomiseur" très pratiques et bien plus agréables à utiliser, mais ils m’ont eux aussi coûté très cher. Ensuite, j’ai acheté un, puis deux, puis trois e-liquides par semaine, et au bout d’un moment, je me suis dis ….

J’adore vapoter, c’est génial, mais bordel de pompe à merde, c’est quand même dispendieux.

Comment faire pour éviter cette erreur ?

Tout d’abord, si vous avez des utilisateurs d’e-cigarette dans votre entourage, demandez leur de vous faire tester leur matos, ou même de vous prêter une batterie et un accessoire de vape rempli de e-liquide pour quelques heures.

Vous saurez si vous aimez la vapeur froide, si vous préférez tirer de grosses ou de petites bouffées.

Si vous êtes en région parisienne, vous pouvez vous inscrire à un vapéro, où se rencontrent les usagers d’e-cigarette.

D’autres sont organisés dans toute la France, checkez Facebook.

Gardez à l’esprit que, les deux premières semaines vous aurez besoin :

  • d’une batterie (peut s’emprunter)
  • d’un chargeur (peut s’emprunter)
  • d’un conteneur de liquide (atomiseur ou clearomiseur, peu importe, l’objectif c’est de tester les sensations) (peut s’emprunter ou s’acheter, environ 5€)
  • de 3/4 e-liquides : un tabac, un fruité, un mentholé, un gourmand (à acheter, par contre).

De toute façon, vous allez probablement terminer votre paquet de cigarette, en acheter un par sécurité, puis alterner avec un peu d’électronique, décider qu’en soirée, ça le fait pas, s’apercevoir qu’au boulot, c’est super, mais que la batterie se vide rapidement … bref, une dizaine de jours de tangage en perspective, mais tenez bon.

Ces deux semaines passées, vous décidez que ce truc n’est pas fait pour vous, vous rendez son matériel à votre pote, et vous achetez un paquet de cigarettes.

Je ne vous en tiendrai absolument pas rigueur, chacun fait comme il veut, peut être que vous réussirez mieux avec des patchs, des gommes, ou un inhalateur, peut être que vous serez et resterez un fumeur heureux, moi je dis super, tant mieux, on vend la caravane.

Par contre il vaut mieux partir maintenant sinon vous allez vous ennuyer avec ce qui suit.

Ok, mettons que vous êtes séduits par la cigarette électronique, vous écrasez votre dernière clope, et vous vous sentez prêt à cracher uniquement de la vapeur parfumée.

C’est CHOUETTE.

Vous pouvez rendre son matériel à votre pote, lui faire des bisous sans tabac, et investir.

Consultez les forums d’utilisateurs et posez toutes sortes de questions, même les plus absurdes.

Vous y serez accueilli avec bienveillance et sans aucun snobisme, le monde de l’e-cigarette, s’il n’est pas tout à fait celui des bisounours, n’est pas encore devenu un repère d’élitistes qui vous regardent de haut si vous exhibez votre matériel de débutant (mais ils vous diront quand même quoi faire pour l’améliorer).

Consultez aussi les sites de l’AIDUCE pour les informations autour de la santé et les actualités, ainsi que le blog de Jacques Le Houezec, tabacologue spécialiste de l’e-cigarette.

Prenez vos références de matériel et retournez sur Internet. On y fait des économies substantielles, malgré un investissement de départ d’environ 50€. les sites que je mets en liens ont été testés et approuvés par moi même.

Il vous faudra désormais :

- Deux batteries rechargeables, de ce type, d’au moins 1100mAh ou bien un Mod : une grosse batterie, avec des accumulateurs très puissants, au voltage variable pour produire plus ou moins de vapeur, et une autonomie remarquable (il en existe de tous les types, avec des prix variables, ne mettez pas plus de 50 balles pour commencer, vous verrez bien après si vous désirez quelque chose de plus performant).

- Un chargeur de batterie pour les Ego, ou un chargeur d’accumulateurs pour les mods. Prenez directement du port USB, qui vous permettra de le charger au bureau, branché à votre ordinateur, ainsi que l’adaptateur secteur pour la maison (tips : utilisez celui de votre smartphone).

- Au minimum 3 cleromiseurs ou cartomiseurs, parce que votre consommation de liquide va désormais remplacer celle du tabac, et que vous allez en vaper un le matin, un l’après midi, et deux le soir, tous différents, parce que vous commencez à vous apercevoir que vous aimez bien changer d’arôme au cours de la journée.

- Une dizaine de résistances de rechange pour vos cleoromiseurs, qui ne sont pas éternels, et qui finissent par s’encrasser à cause du liquide.

- De quoi fabriquer votre propre liquide.

Non, ne partez pas, vous n’allez pas faire exploser votre maison, ni vous trouer la peau, ni assassiner vos enfants.

Ce n’est pas plus compliqué ni plus dangereux que de fabriquer vos propres produits d’entretiens.

Je fabrique mes liquides depuis deux semaines et, hormis quelques couacs de type  "Ha, mais c’est fade." "Ha mais tiens en fait ça j’aime pas" je vais très bien, et je n’ai toujours pas repris la cigarette.

  • Voici un premier guide pratique, très complet, qui vous dit, grosso modo, de quoi est composé l’e-liquide qu’on met dans les cigarettes électroniques, pourquoi c’est économique, et surtout pourquoi c’est rigolo de les fabriquer soi même.
  • Voici un forum de Do It Yourself, avec des tests d’arômes, des avis, des vidéos et des recettes toutes plus attirantes les unes que les autres.
  • Voici enfin et surtout une boutique formidable, tenue par Julien et Claire, deux stéphanois généreux et inventifs, qui s’occuperont de vous de manière personnalisée et qui vous livreront en deux jours.

Comment ça se passe, pour moi, maintenant ?

Bien !

J’ai apprivoisé mes cleromiseurs, je sais les remplir, les entretenir, et changer les résistances. Mon prochain objectif c’est d’apprendre à les réparer.

Ma consommation est la suivante : deux cleromiseurs au boulot, et deux le soir. Environ 5/6 ml de liquide par jour, dosé entre 6 et 11mg de nicotine. Je vais essayer dans les prochains mois de consommer des liquides sans nicotine pour être complètement sevrée. Je vous dirais si ça marche, mais je ne m’impose rien.

Pour moi il est plus important d’avoir arrêté le tabac, ça ne me dérange pas d’être toujours dépendante à la nicotine.

J’ai deux recettes que j’ai fais moi même et que j’aime beaucoup : un "tabac pomme chicha", et un fruité "orange pamplemousse" et quelques autres en cours de maturation. Mes goûts sont très changeants pour le moment.

Je reçois ce soir mon premier mod, donc à priori, ce que je considérais comme une méthode de sevrage agréable, surprenante et diablement efficace devrait se révéler être un plaisir quotidien.

Je terminerai en citant cette lettre de l’AIDUCE adressé aux eurodéputés de la commission ENVIE, chargée d’étudier et de réglementer l’usage de la cigarette électronique dans l’Union Européenne.

Avant de devenir vapoteurs, le seul lien qui nous réunissait était le fait de fumer. En tant que fumeurs, les autorités, comme moyen de lutte contre le tabagisme, encourageaient le reste de la société à nous traiter comme des parias.

Aujourd’hui, nous avons découvert une pratique que nous apprécions et qui, selon les études les plus récentes, est infiniment plus saine que le tabac et qui ne cause aucun tort à autrui. Pour beaucoup parmi nous, c’est devenu un hobby, y compris pour ceux qui préfèrent utiliser des liquides sans nicotine.

En résumé, je suis pleinement satisfaite de mon usage de la cigarette électronique, malgré quelques erreurs au démarrage qui, comme je viens de l’expliquer, peuvent facilement être évitées. je ne suis pas médecin, mais je la recommande à quiconque aurait besoin/envie de diminuer ou de stopper totalement la consommation de tabac.

Je reste bien sur à votre disposition dans les commentaires si vous avez des remarques, ou des questions.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 546 followers